Parce que les forêts, le ciel et la mer

nous sont essentiels

De l’utilisation raisonnée des ressources de la planète à la préservation d’espèces qui font la richesse de la biodiversité, Monte-Carlo Société des Bains multiplie les actions écoresponsables.

La « Charte bois » pour des forêts durables

Les membres de la Fondation Albert II, dont leur vice-président Olivier Wenden, sont venus remettre officiellement au groupe la nouvelle Charte bois, pour récompenser ses bonnes pratiques. Née dans le cadre de l’opération « Monaco s’engage contre la déforestation » en 2010, et intégrée à la Charte développement durable de Monte-Carlo Société des Bains de Mer, ce document appelle formellement ses signataires à tendre vers une utilisation exclusive de bois FSC ou PEFC, deux labels garants d’une gestion respectueuse de l’environnement et socialement bénéfique. Et cette démarche concerne également les produits dérivés du bois ! Le groupe utilise ainsi à 99 % du papier issu de forêts gérées durablement et en recycle près de 50 tonnes par an. L’enjeu de demain ? Accroître ces efforts en diminuant encore la consommation, tout en favorisant le digital.

De g à d : Sylvie Savoca, Direction de l’Environnement ; Valérie Davenet, Directeur de l’Environnement ; Emmanuel Van Peteghem, Directeur juridique et Secrétaire Général de la S.B.M ; Dimitri de Andolenko, Directeur des achats (S.B.M) ; Olivier Wenden, Vice-président de la Fondation Albert II ; Virginie Lelarge, fondatrice de l’IMEDD (Institut Méditerranéen d’Etudes et du Développement durable).

Des établissements certifiés Green Globe

Green Globe, programme de certification reconnu mondialement dans l’industrie du voyage et du tourisme de luxe, s’appuie sur plus de 300 indicateurs pour évaluer l’engagement des établissements hôteliers en faveur du développement durable. Pour la première fois de son histoire, il vient de délivrer sa certification à un restaurant : le Café de Paris Monte-Carlo. Mobilisée comme l’ensemble du groupe pour sensibiliser ses clients à ces enjeux environnementaux et sociétaux, la brasserie de la Place du Casino s’illustre notamment par sa politique de minimisation des déchets et d’utilisation du plastique, ainsi que son adhésion au programme Mr Goodfish. De même, les Thermes Marins Monte-Carlo sont désormais le 

premier spa au monde certifié Green Globe Gold, avec un taux de conformité de 86 % grâce à une sélection de produits plus respectueux de l’environnement, sa cuisine tournée vers la santé, sa consommation d’électricité issue d’énergies renouvelables ou encore la création d’un potager sur son toit.

Pour la protection des poissons et oiseaux

Au plus près de la nature, le Monte-Carlo Beach mène une politique volontariste en matière de protection de la biodiversité. Avec plus de vingt espèces d’oiseaux recensées à ce jour, la pointe de la Vigie et sa superbe pinède sont ainsi devenues une zone refuge classée par la Ligue de Protection des Oiseaux. Et l’année 2020 s’annonce encore plus green pour l’établissement, avec l’inauguration d’une digue récifale à biodiversité positive. Située sous l’eau à 100 m du rivage, elle a été conçue pour protéger la plage et permettre à la faune

 marine de s’y développer. S’apparentant à un lagon, avec un fond de sable bordé de posidonies et de rochers, ce nouvel espace sera propice à l’observation dans le respect des eaux. Côté cuisine, le restaurant Elsa, premier étoilé 100 % bio certifié Ecocert depuis 2013, privilégie cette année toujours plus les produits de saison et recentre son approvisionnement sur des domaines de proximité, à Menton et à Roquebrune-Cap-Martin. Par Eve Chatelet